Accueil Vie du blog & humeur LMNP 2016 : Il est toujours temps de se lancer dans la...

LMNP 2016 : Il est toujours temps de se lancer dans la location meublée

442
2
PARTAGER
LMNP 2016

[Article Invité] Guillaume Maréchal vient aujourd’hui nous parler du statut de loueur meublé non professionnel (LMNP), merci pour cet article de synthèse qui permettra à certains lecteurs de comprendre enfin le fonctionnement de ce système souvent très avantageux.

Focus sur le statut LMNP

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) permet à l’investisseur en immobilier locatif de bénéficier d’avantages fiscaux particulièrement intéressants. En effet, en touchant des revenus BIC, vous êtes soumis au régime réel ou au régime micro-BIC, deux régimes fiscaux spécifiques qui optimiseront votre fiscalité.

Vous pouvez profiter de cette fiscalité avantageuse via l’investissement LMNP 2016 dont les conditions d’éligibilité n’ont pas été réformées. Ainsi, le logement que vous louez doit être meublé et situé dans une résidence de services, résidences de tourisme, d’affaires, étudiantes, sénior ou EHPAD.

Vous avez également la possibilité de bénéficier du statut LMNP si vous possédez un logement meublé que vous souhaitez louer. Il faudra alors effectuer un enregistrement auprès de l’administration afin que votre bien immobilier soit éligible au statut LMNP 2016.

Le régime micro-BIC

Les revenus issus de la mise en location de votre meublé sont considérés par l’administration fiscale comme des revenus BIC. De ce fait, vous êtes automatiquement soumis au régime du micro-BIC si ces derniers sont inférieurs à 32,900€ par an.

Ce régime vous permettra alors d’effectuer un abattement de 50% sur vos loyers, abattement représentant l’ensemble des charges liées à votre logement LMNP. Cette déduction aura alors un fort impact sur votre impôt sur le revenu final.

Le régime réel : un investissement LMNP 2016 neutre en fiscalité

Le régime micro-BIC est à conseiller lorsque les charges sont inférieures à 50%. Au-delà, il est préférable de choisir le régime réel, même si vos revenus BIC annuels sont inférieurs à 32,900€.

En effet, avec le régime réel, vous pouvez imputer à vos loyers l’ensemble des charges suivantes :

Travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration,
Intérêts d’emprunt et assurance liée au prêt immobilier ayant financé votre futur investissement LMNP 2016,
Taxe foncière,
Etc.

Cependant, la déduction ne s’arrête pas qu’à ces charges. L’amortissement des meubles jusqu’à 10 ans et celui de l’immeuble en lui-même sur 25 ans sont également à comptabiliser comme une charge. Ainsi, sur le long terme, vous dégagez un déficit en revenus BIC, déficit reportable sans limite.

Le régime amortissable va ainsi optimiser votre investissement LMNP 2016. En effet, vous allez pouvoir développer votre patrimoine immobilier et toucher des revenus complémentaires sans pour autant augmenter votre impôt sur le revenu dans les prochaines années.

Quelques conseils pour investir dans le meilleur programme lmnp en 2016

Pour profiter de tous les avantages du statut loueur en meublé non professionnel, il convient d’acheter un appartement neuf situé dans un programme lmnp en France.
Comme toujours en immobilier, la qualité de l’emplacement est primordiale. Mais une seconde variable moins évidente s’impose à analyser : la solidité de l’exploitant du programme immobilier neuf. En effet, ces dernières années, il n’est pas rare que même des gros exploitants bien connus aient rencontré quelques difficultés faute d’atteindre un taux d’occupation de leurs résidences suffisant.

2 COMMENTAIRES

  1. Article très intéressant mais je pense qu’il omet de parler de l’intérêt du LMNP ancien, dans l’immobilier LMNP existant.
    Ce type d’immobilier LMNP est complémentaire du neuf et rassurera certainement une bonne part des investisseurs qui pourront aller visiter et facilement trouver des informations sur la qualité d’exploitation gage de la pérennité de leur rendement à long terme.

Laissez un commentaire